Coaching Emploi : A quoi sert la candidature spontanée et comment la réussir ?

/
/
/
image
1050 Vues

Vous voyez la candidature spontanée comme une bouteille à la mer dans la recherche d’emploi ? C’est vrai, mais seulement pour ceux qui ne savent pas les rédiger. Si vous connaissez les atouts d’une candidature spontanée et adaptez CV et lettre de motivation en conséquence, elle peut vous ouvrir des portes. Explications avec 3 expertes.

1 Un arme fatale pour démontrer sa motivation

Quoi de plus valorisant, pour un recruteur, que de recevoir une candidature qui est personnellement adressée à son entreprise ? « Une candidature spontanée témoigne d’une prise d’initiative de la part du candidat et montre qu’il a un intérêt pour l’activité de l’entreprise », estime Marlène Lutkefedder, responsable sourcing chez Phone Régie.

Pour que votre démarche soit pertinente, encore faut-il réussir à personnaliser votre lettre de motivation. « Celle-ci doit être tournée vers l’entreprise, insiste Sophie Serratrice, responsable du recrutement au sein du groupe Crédit Agricole. Elle doit à la fois expliquer le projet professionnel du candidat et préciser en quoi il peut correspondre aux attentes de l’entreprise. »

Exit, donc, la lettre de motivation lapidaire. Suscitez plutôt l’intérêt du recruteur avec une accroche précise, comme par exemple : « J’ai vu que votre entreprise allait étendre son département R&D à l’acoustique. Je travaille dans ce domaine en tant qu’ingénieur depuis huit ans.»

2 Le bon moyen d’éviter la concurrence

« En moyenne, nous recevons 65 candidatures par offre d’emploi, parfois le double lorsqu’il s’agit de contrats en VIE », confirme Sophie Serratrice. Bien qu’intéressants, certains CV peuvent être noyés dans la masse et peinent à sortir du lot. Envoyer une candidature spontanée permet de contourner cette concurrence, qui est accrue en période de crise. « C’est une excellente stratégie pour coiffer au poteau les candidats qui attendent les offres d’emploi », confirme Odile Saliou, consultante en recrutement chez Manpower au sein de l’agence Ingénierie Île-de-France.

Pour que votre démarche ait encore plus d’impact, vous pouvez également remettre votre candidature en mains propres lors des forums et des salons de recrutement. Pour Sophie Serratrice, c’est même « l’une des seules manières de véritablement se distinguer lorsqu’on opte pour la candidature spontanée », souligne-t-elle.

3 Accéder au marché caché

Le marché caché ce sont les opportunités qui ne font pas l’objet d’offres d’emploi. « Ce marché concerne généralement les postes de cadres confirmés qui évoluent dans des fonctions stratégiques », décrypte Odile Saliou. En envoyant une candidature spontanée, il se peut que votre profil corresponde en tous points à un besoin que l’entreprise ne souhaite pas, ou n’a pas encore, formuler publiquement.

Pour accéder à ce marché, positionnez-vous en tant que professionnel ayant un service à offrir. « Cela suppose de s’être renseigné sur les projets sur lesquels l’entreprise pourrait investir », rappelle Odile Saliou. Enfin, adressez votre courrier au service opérationnel plutôt qu’à celui des ressources humaines. Lorsque c’est possible, n’hésitez pas à faire jouer votre réseau en vous faisant recommander par un salarié de l’entreprise.

4 Élargir ses horizons professionnels

Lorsqu’ils reçoivent des candidatures spontanées, certains recruteurs pensent à des fonctions auxquelles les candidats ne songent pas toujours. « Il nous arrive de recevoir des candidatures spontanées d’hôtes et d’hôtesses expérimentés. Si nous nous apercevons, à travers leur CV ou au cours de l’entretien, qu’ils ont des qualités managériales, nous les orientons sur un poste de chef hôte ou chef hôtesse. Et ce même s’ils n’ont jamais occupé ce type de fonction auparavant », explique Marlène Lutkefedder. Dans le cadre d’une candidature spontanée, on préfèrera donc un titre CV qui met en avant l’expertise et les caractéristiques de son profil plutôt qu’un intitulé de poste précis, qui n’est peut-être pas utilisé dans l’entreprise.

5 Intégrer un vivier de recrutement

Aucune opportunité professionnelle n’est disponible au moment où vous envoyez votre candidature spontanée ? Vous n’aurez pas tout perdu : votre démarche vous aura au moins permis d’être connu par le service des ressources humaines de l’entreprise. « Toutes les candidatures spontanées sont stockées dans notre vivier de recrutement », assure Sophie Serratrice. Aussitôt qu’un poste se libère, les recruteurs sont nombreux à y jeter un coup d’œil. D’où l’importance de bannir les candidatures spontanées faites à la va-vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *