Cegedim Maroc recrute un Consultant Technico-Commercial (Rabat) – توظيف منصب

/
/
/
image
2707 Vues

A propos de Cegedim

Cegedim Activ, numéro un du marché français des logiciels et services dédiés à l’Assurance de Personnes, filiale de Cegedim SA, poursuit sa campagne de recrutements pour son centre de R&D installé à RABAT TECHNOPOLIS.

Fort d’une expérience de plus de 20 années, CEGEDIM ACTIV compte 500 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de 62 millions d’euros.

Grâce à ses solutions, ses 200 clients gèrent 30 millions d’assurés en France en Régimes Obligatoire et Complémentaire Santé, Prévoyance, Vie, Epargne et Retraite.

Après avoir annoncé son implantation au Maroc avec la création de CEGEDIM ACTIV MAROC cet été, Cegedim Activ souhaite consolider les équipes et accompagner la montée en puissance de son centre de R&D de Rabat.

Ce dernier intervient sur des projets de développement et de maintenance du parc de produits de Cegedim Activ, en collaboration avec les autres centres de R&D de la société basés en France. 

Cegedim Activ Maroc recrute de jeunes diplômés ayant des connaissances des langages JAVA, VBSCRIPT, PL/SQL pour des postes de techniciens polyvalents.

Il est également à la recherche de profils expérimentés maîtrisant notamment COBOL AS400 et capables
d’intervenir en clientèle, et des profils COBOL plus généralistes ouverts aux jeunes diplômés avec ou sans première expérience et ayant des connaissances d’UNIX, ORACLE et TUXEDO.


Cegedim Maroc recrute un Consultant Technico-Commercial (Rabat) – توظيف منصب

Profil et compétences:

-Gestion de projet (analyse, spécifications, coordination des développements, suivi de projet, recette…)

-Connaissance de langages de programmation indispensable : C, Vbs, Python, (notion de Xml, Xslt..)

-Maitrise des outils bureautique

-Anglais obligatoire

-Relation client

-Autonome et sens du service client

Merci d’envoyer vos candidatures à:


Coaching Emploi :  Comment relancer un recruteur sans le harceler

Une fois un CV envoyé, faut-il attendre sagement le coup de fil du DRH ou prendre les devants en le relançant? Voici les règles à suivre pour montrer sa motivation sans agacer.

Après l’envoi d’un CV et d’une lettre de motivation, les candidats à l’embauche s’interrogent souvent sur l’attitude à adopter auprès des recruteurs: appeler quotidiennement l’entreprise, au risque de saturer son interlocuteur, ou attendre patiemment que le DRH vous joigne, au risque de ne pas paraître suffisamment motivé? Il n’existe pas de règles absolues, mais quelques préconisations à respecter.

Ne pas (trop) attendre

Le délai de relance d’une candidature ne doit pas dépasser dix jours, à en croire une enquête internationale menée par le groupe Office Team auprès des directeurs des ressources humaines de neuf pays. 22% des DRH français préconisent une relance, par mail ou téléphone, entre un et trois jours après l’envoi d’un CV, et 20% conseillent d’attendre quatre à cinq jours. Laisser du temps au temps, mais pas trop: 84% des interrogés recommandent d’agir dans les dix jours après la prise de contact.  

Ne pas attendre passivement

L’option « ne rien faire » n’est-elle pas alors l’assurance de ne pas se tromper? Bien au contraire assure Maryvonne Labeille, vice-présidente du syndicat de conseil en recrutement Syntec. « Il est bon d’établir un minimum de relations avec l’entreprise. Un candidat qui ne rappelle pas sera immédiatement suspecté d’un manque de motivation », signale-t-elle.

Mais il ne faut pas non plus trop en faire. « Le candidat ne doit pas être intrusif et systématique en disant ‘Je vous rappellerai lundi prochain’. Etre lourd et insistant ne fonctionne pas. Il faut au contraire créer de l’affinité avec les employeurs, leur donner envie… et du temps », indique la spécialiste en recrutement.

Ne pas se contenter de relancer

Il n’est pas nécessaire d’appeler l’entreprise tous les jours pour demander si sa candidature a bien été reçue ou pour connaître l’état d’avancement du processus de recrutement. Vous seriez rapidement catalogué « candidat lourd ». Un appel ou un e-mail, une fois la bonne réception confirmée, doit servir à réaffirmer l’intérêt porté à l’entreprise et les motivations du candidat.

Ne pas tout miser sur le téléphone

Pour Maryvonne Labeille, l’envoi d’un courrier électronique est à privilégier: « Le recruteur fait passer beaucoup d’entretiens et ne sera donc pas forcément disponible au moment du coup de fil. » L’écrit permet également de « poser sa demande de manière rationnelle et objective, car l’attitude d’un candidat impatient, voire agressif, peut se retourner contre lui », reconnaît-elle. Qui plus est lorsque l’on sait qu’un process de recrutement long est souvent l’occasion pour les recruteurs de tester le comportement des candidats.

Bonne Chance – وبالتوفيق للجميع إن شاء الله

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *